Canada |

|

Les fondateurs

Novo Nordisk founders - August and Marie Krogh (1874-1949) (1874-1943)

August et Marie Krogh
(1874-1949) (1874-1943)


L’histoire de Nordisk Insulinlaboratorium a commencé un jour d’automne de l’année 1922, quand August et Marie Krogh sont arrivés aux États-Unis par bateau. August Krogh, professeur à l’Université de Copenhague, a reçu, en 1920, le Prix Nobel de physiologie. Le couple a été invité aux États-Unis par des chercheurs de l’Université de Yale, qui ont demandé à August Krogh de donner des conférences dans tout le pays sur ses travaux de recherche.

Pendant son périple américain, le couple a eu connaissance de rapports journaliers de diabétiques traités avec de l’insuline – une hormone découverte en 1921 par deux chercheurs canadiens, Banting et Best. Marie Krogh était particulièrement intéressée par ce traitement. Elle-même médecin, elle était également devenue en 1914 la quatrième femme danoise à obtenir un doctorat en médecine. Elle s’est consacrée à la recherche dans son propre cabinet médical et comptait plusieurs patients atteints de diabète de type 1. Marie Krogh souffrait elle-même de diabète de type 2. Marie a proposé à son mari de contacter l’Université de Toronto où le premier extrait d’insuline qui sauve des vies venait d’être produit.

 

L’autorisation de produire de l’insuline

Au cours de son séjour aux États-Unis, August Krogh a écrit au Professeur Macleod, directeur de l’Institut de Toronto, où a été produit le premier extrait d’insuline.

Cette lettre a été bien accueillie, et à la suite de leur rencontre à Toronto, le couple est retourné à Copenhague en décembre 1922 avec l’autorisation de fabriquer et de commercialiser cette insuline vitale en Scandinavie. August Krogh a fondé la société Nordisk Insulinlaboratorium en partenariat avec le médecin danois Hans Christian Hagedorn et avec le soutien financier du pharmacien danois August Kongsted.

 

Novo Nordisk founder - Hans Christian Hagedorn (1888-1971)

Hans Christian Hagedorn
(1888-1971)

Alors qu’elle se trouvait aux États-Unis, Marie Krogh a écrit une lettre à son collègue, le docteur Hans Christian Hagedorn, à Copenhague. Avec l’aide du pharmacien Norman Jensen, ils ont élaboré une méthode très précise permettant de mesurer le taux de glycémie dans le sang : « Puisque je pense que vous… serez intéressé par cette préparation, j’ai persuadé mon mari d’écrire au Dr Macleod à Toronto pour lui demander s’il serait possible d’obtenir sa méthode de fabrication, pour que vous puissiez réaliser des expérimentations au Danemark. » Hagedorn a aimé l’idée.

La première insuline

Le lendemain du retour du couple Krogh à Copenhague, Krogh et Hagedorn ont décidé de mener les recherches intensives qui s’imposaient. Les premières expérimentations ont eu lieu chez Hagedorn ainsi qu’au sein de l’institut Krogh, au Laboratoire de Zoophysiologie, et peu après, le
21 décembre 1922, les deux hommes ont réussi à extraire une petite quantité d’insuline d’un pancréas de bœuf. Krogh et Hagedorn étaient exaltés. Au printemps 1923, les premiers patients étaient traités avec l’insuline fabriquée par Krogh et Hagedorn.

Hagedorn a abandonné la pratique de la médecine pour prendre la direction du laboratoire, qui a reçu le nom de Nordisk Insulinlaboratorium. C’est à cette époque qu’ils ont commencé à commercialiser la première insuline scandinave. La société Nordisk Insulinlaboratorium est devenue une réalité et l’année 1923 est aujourd’hui considérée comme l’année de la création de Novo Nordisk.

Un doctorat honorifique

Au cours des décennies qui ont suivi, Hagedorn a toujours été un pionnier en matière d’innovation sur le diabète. En 1932, Hagedorn et August Krogh ont fondé le prestigieux Steno Memorial Hospital, un centre de recherche et de soins pour les personnes diabétiques. En 1936, Hagedorn et Norman Jensen ont découvert la protamine, une substance qui peut prolonger l’effet de l’insuline; cette découverte a été saluée comme étant une découverte importante.

La protamine a ensuite été ajoutée à une insuline qui porte le nom d’Hagedorn : La protamine neutre Hagedorn, ou insuline NPH, a été développée au Nordisk Insulinlaboratorium en 1946. Puis, en 1978, un centre de recherche du Steno Memorial Hospital a également été baptisé en son honneur : le Laboratoire de recherche Hagedorn.

À l’occasion des 50 ans de la découverte de l’insuline, Hagedorn se trouvait parmi les scientifiques qui allaient recevoir un doctorat honorifique de l’université de Toronto, où l’insuline avait été découverte en 1921. Hagedorn est décédé en 1971, avant d’avoir pu recevoir cette récompense.

 

Novo Nordisk founders - August Kongsted (1870-1939)

August Kongsted
(1870-1939)

Le pharmacien August Kongsted, propriétaire de la société Løvens kemiske Fabrik (produits pharmaceutiques Leo), a apporté le soutien financier qui a permis de fonder le Nordisk Insulinlaboratorium en 1923.

Il avait été approché en décembre 1922 par August Krogh et Hans Christian Hagedorn qui avaient besoin de fonds pour mener leurs recherches sur l’insuline. Kongsted leur a proposé de financer la recherche et les a aidés à démarrer la production. En échange, il a demandé à ce que la première insuline soit nommée Leo, qui signifie lion en latin. Les expérimentations ont commencé et, au printemps 1923, Krogh et Hagedorn ont pu commercialiser l’insuline Leo, la première insuline en Scandinavie. La société s’est constituée en institution indépendante en 1924, époque à laquelle Kongsted a rejoint Hagedorn et Krogh dans l’équipe de direction de l’entreprise.

 

Novo Nordisk founders - Harald and Thorvald Pedersen (1887-1961) (1887-1966)

Harald et Thorvald Pedersen
(1887-1961) (1887-1966)

En 1923, lorsque Krogh et Hagedorn ont commencé la production d’insuline à Nordisk, ils ont convenu qu’Harald Pedersen était l’homme qu’il leur fallait pour construire les machines indispensables à la production de l’insuline. Harald Pedersen, qui, à l’origine forgeron était devenu machiniste, était un inventeur talentueux hors du commun. À la suite d’un accident de travail qui lui a valu la perte d’un œil, il a travaillé avec Krogh pendant plusieurs années comme responsable de l’atelier mécanique du laboratoire de zoophysiologie. Le frère de Harald, Thorvald Pedersen, était pharmacien pour la société danoise Dansk Soyakagefabrik lorsqu’il a été recruté chez Nordisk en automne 1923 afin d’analyser le processus chimique impliqué dans la production d’insuline.

Cependant, les deux frères ne sont pas restés longtemps chez Nordisk. Thorvald Pedersen ne s’entendait pas avec Hagedorn et, en avril 1924, la situation s’est envenimée et Hagedorn l’a congédié. Par loyauté envers son frère, Harald Pedersen a décidé de présenter sa démission à Krogh, bien qu’il aimait travailler avec lui.

Les deux frères sont partis de leur côté

Les deux frères ont monté leur propre usine de fabrication d’insuline. Ils ont formé une bonne équipe et, au printemps 1924, ils ont réussi à produire une insuline liquide stable qu’ils ont appelée l’insuline Novo. Dans le même temps, Harald Pedersen a conçu une seringue spéciale, la seringue Novo, permettant de garantir aux patients qu’ils pouvaient s’injecter eux-mêmes la dose d’insuline correcte. Les deux frères étaient prêts à mettre leurs produits sur le marché, mais ils n’étaient pas certains de pouvoir gérer eux-mêmes l’aspect commercial de l’exploitation. Ils ont donc pris contact avec Nordisk pour leur proposer une certaine forme de coopération. Krogh et Hagedorn ont rejeté leur proposition, et les frères ont donc décidé de se lancer seuls dans cette entreprise. Les frères Pedersen ont baptisé leur société Novo Terapeutisk Laboratorium et, le 16 février 1925, ils ont adressé une lettre de présentation aux pharmaciens danois les informant de la mise sur le marché de l’insuline Novo et de la seringue Novo. C’est cette date qui est retenue comme étant celle de la création de la société Novo.