Canada |

|

Qu’est-ce que le diabète?

Le terme « diabète » est couramment employé pour illustrer plusieurs troubles métaboliques dans lesquels le corps ne produit plus d’insuline ou l’utilise de façon inefficace.

C’est une maladie courante caractérisée par un taux anormalement élevé de glycémie dans le sang.

Le diabète est aussi connu sous l’appellation de « diabète sucré » - le terme diabète vient du grec et signifie siphon; cela illustre la soif intense et les mictions fréquentes qui sont liées à cette maladie. L’adjectif latin « mellitus » signifie « sucré comme le miel » parce que l’urine de la personne diabétique est remplie de sucre.

À la base, le diabète modifie la façon dont votre corps utilise les aliments.

Le problème de base est l’insuline – puisque le rôle de l’insuline dans le corps est d’aider le glucose à pénétrer dans les cellules du corps où il sert à fabriquer de l’énergie.

Le diabète se caractérise par la production partielle ou inexistante d’insuline par le corps. Les formes les plus courantes de diabète sont le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Dans ces deux formes de diabète, le métabolisme du patient a de la difficulté ou est incapable de transférer le sucre de la circulation sanguine vers les cellules, où il est utilisé comme carburant principal pour le corps.

Symptômes et complications
Les symptômes du diabète comprennent ce qui suit :

  • Mictions fréquentes
  • Soif ou faim extrême
  • Modification du poids (gain ou perte)
  • Fatigue
  • Engourdissement
  • Guérison lente des lésions, et
  • Augmentation du nombre des infections

La base du traitement pour le diabète est d’apprendre comment le prendre en charge. Une mauvaise maîtrise du diabète peut entraîner une augmentation des risques suivants :

  • Cardiopathie
  • Hypertension
  • Accident vasculaire cérébral
  • Insuffisance rénale
  • Cécité
  • Infection des pieds et des jambes

Le diabète est-il courant?
D’après la Fédération internationale du diabète, 382 millions de personnes sont atteintes de diabète dans le monde depuis 2013.

Parmi ces personnes, 90 % sont atteintes de diabète de type 2, et 10 % de diabète de type 1.

Que se passe-t-il lorsqu’on est atteint de diabète?
Nous dépendons tous de l’insuline, une hormone produite par le pancréas, pour transférer le glucose du sang vers les cellules du corps. Chez les personnes atteintes de diabète, la production d’insuline est soit partielle soit totalement manquante.

Au cours de la digestion des aliments que nous avons mangés, les glucides se transforment en glucose, et ce dernier est absorbé par le sang dans l’intestin grêle. Nous avons tous dans notre circulation sanguine du glucose qui provient des aliments que nous avons mangés.

Si l’insuline est produite correctement, alors le taux de glucose augmente et baisse normalement, au fur et à mesure que l’insuline transfère le glucose vers les cellules pour produire de l’énergie.

L’insuline est l’élément clé qui permet aux cellules de s’ouvrir pour recevoir le glucose. Étant donné que les personnes atteintes de diabète ne produisent pas d’insuline, le glucose s’accumule alors dans le sang.

Diabète de type 1
Les personnes atteintes de diabète de type 1 ne produisent aucune insuline. Leur corps s’arrête de produire de l’insuline parce que les cellules qui se trouvent dans le pancréas ont été détruites.

On ne sait pas exactement quelle en est la raison, mais il a été suggéré que c’était peut-être dû au fait que les défenses naturelles du corps, c’est-à-dire le système immunitaire, détruisaient le tissu producteur d’insuline comme s’il s’agissait d’un corps étranger.

Des facteurs environnementaux inconnus déclenchent probablement le processus chez les personnes qui sont génétiquement prédisposées.

Environ 10 % des personnes atteintes de diabète ont un diabète de type 1.

En général, le diabète de type 1 apparaît au cours de l’enfance ou de l’adolescence.

Diabète de type 2
Les personnes atteintes de diabète de type 2 ne produisent pas suffisamment d’insuline, ou l’insuline n’est pas produite de manière appropriée et est incapable de transférer le glucose vers les cellules du corps.

Lorsque l’insuline n’est pas aussi efficace qu’elle devrait l’être, on parle alors de d’« insulinosensibilité réduite » ou « insulinorésistance ».

Cela entraîne une accumulation de glucose dans le sang qui peut provoquer une hyperglycémie (taux de sucre sanguin élevé).

Le diabète de type 2 est la forme de diabète la plus courante, et environ 90 % de tous les cas de diabète sont de type 2.

Les personnes qui ont un excès de poids, qui sont âgées de plus de 40 ans, et celles qui sont d’origine autochtone/indigène, africaine ou hispanique ont plus de risque de développer un diabète de type 2.

Le contenu de cet article est donné à titre d’information seulement et n’est pas destiné à remplacer un traitement, un diagnostic ou un conseil médical professionnel. Demandez toujours conseil à votre médecin ou à un professionnel de la santé autorisé pour toute question concernant un état de santé.