Canada

Les patients au centre des discussions lors du Congrès BIO International 2019.

Par Adam Marsella, Directeur adjoint, Affaires publiques  |  Publié 27 Juin 2019

 


Plus tôt ce mois-ci, j’ai eu le plaisir d’assister au Congrès BIO International 2019. J’étais enthousiaste à l’idée de rencontrer de nombreuses personnes brillantes du secteur de la biotechnologie pour échanger des idées avec elles.

Cette année, le congrès a eu lieu à Philadelphie, en Pennsylvanie. Le Congrès BIO est facilité par la Biotechnology Innovation Organization, un groupe représentant plus de 1 000 organisations dans 30 pays.

Cette année, l’un de mes principaux objectifs pour le congrès était de mieux comprendre les priorités des gouvernements fédéraux et provinciaux en matière de soins de santé, ainsi que l’évolution de l’espace politique. Je suis particulièrement satisfait du dialogue avec les chefs de gouvernement et les parties prenantes, car j’ai appris qu’il y avait une réelle volonté d’explorer davantage les domaines d’intérêt commun et que lutter contre la prévalence croissante du diabète était une priorité commune. Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles le Canada devrait continuer à maintenir un secteur des sciences très actif : il crée des emplois, des investissements et des innovations axées sur les patients. Des bonnes nouvelles pour tout le monde.

En plus d’apprendre ce qui se passe du côté des autres participants du congrès, j’ai également été ravi de partager des nouvelles à propos d’une importante initiative de partenariat avec Novo Nordisk.

En 2018, la fondation University Hospital Foundation (UHF), le gouvernement de l’Alberta et Novo Nordisk Canada Inc. ont annoncé la création du fonds Novo Nordisk Alberta Diabetes (NOVAD). Cette année,  lors du Congrès BIO, nous avons annoncé les lauréates du concours du fonds NOVAD 2019.

Les trois lauréates, la Dre Diana Mager, la Dre Denise Campbell-Scherer et la Dre Padma Kaul, mènent des recherches novatrices pour déterminer les lacunes dans les soins du diabète et de l’obésité et mettre au point des innovations futures bénéfiques pour les patients. En 2020, les trois projets financés rendront compte des résultats de leurs recherches et l’un des projets sera sélectionné par le comité directeur de NOVAD en fonction de ces résultats pour développement ultérieur.

Cette annonce a reçu une chaleureuse réponse au congrès. Nous sommes heureux du succès de ce partenariat en Alberta et espérons que des partenariats similaires seront possibles à l’avenir dans d’autres provinces.

Ce qui rend le projet NOVAD particulièrement gratifiant, c’est qu’il me permet de faire partie de quelque chose de plus grand que Novo Nordisk. Des programmes tels que NOVAD nous permettent de collaborer avec des parties prenantes qui partageant la même vision que nous et nous permettent d’améliorer les soins de santé de millions de Canadiens atteints de diabète et d’obésité. En collaborant davantage avec le secteur public, des initiatives telles que NOVAD nous permettent d’avoir un impact plus important sur les services de santé, en plaçant le patient au cœur de notre travail. Ce n’est pas seulement une bonne nouvelle pour les patients, mais cela permet également de respecter la philosophie Triple contribution  qui est au cœur de Novo Nordisk.

Du début à la fin, le congrès s’est révélé, une fois de plus, être une occasion vitale d’acquérir et de partager des connaissances.

De retour à notre siège social à Mississauga, en Ontario, nous continuerons à faire de l’apprentissage une priorité permanente comme preuve de la façon Novo Nordisk. Pour moi, cela signifie développer mon intérêt sur les politiques publiques au sens plus large, en élargissant mes connaissances au-delà de l’industrie pharmaceutique. Entre formation officielle et recherche personnelle, je laisse ma curiosité guider mon apprentissage continu, année après année.   

 


BIO International Convention 2019