Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les maladies chroniques telles que le diabète de type 2 et l’obésité sont à la hausse depuis des décennies. Certaines sont dues à des facteurs de risque que l’on ne peut éviter, tels que les facteurs génétiques et le simple fait que les humains vivent plus longtemps.

Ne rien faire pour arrêter cette hausse ne fera qu’accroître la souffrance humaine et augmenter les dépenses en matière de santé publique. Nos partenaires sont des systèmes de soins de santé et les personnes qui utilisent nos traitements. Si nous ne faisons rien pour prévenir les maladies chroniques, nous ne pouvons pas être à la hauteur de nos valeurs en tant qu’entreprise et ne pouvons encore prétendre de mener une activité durable.

Mais il y a des domaines où les actions préventives peuvent avoir un effet positif. L’urbanisation croissante, les inégalités socio-économiques, les modes de vie moins actifs et les régimes alimentaires plus pauvres. Ces facteurs, souvent combinés, sont les principales raisons pour lesquelles de plus en plus de personnes sont diagnostiquées avec un diabète de type 2 et l’obésité.

Notre volonté est d’aplatir la courbe liée à la croissance du diabète de type 2 et de l’obésité. Et il n’y a aucun doute quant au fait que la prévention nous permettra d’y arriver.

Poursuivez votre lecture et apprenez-en davantage sur nos efforts en matière de prévention dans le domaine des maladies chroniques.

Deux personnes sur trois atteintes de diabète de type 2 résident en ville. La façon dont les zones urbaines sont conçues, construites et gérées change notre façon de vivre et, dans certains cas, accroît notre vulnérabilité au diabète de type 2.

En collaboration avec University College London et Steno Diabetes Center Copenhagen (sites en anglais), nous avons inventé le terme « diabète urbain » pour mettre l’accent sur le facteur de risque inhérent dans les villes. Ensemble, nous avons lancé un partenariat mondial appelé « Cities Changing Diabetes » ou « Des Villes qui Changent le Diabète ».

Dans plus de 25 villes à travers le monde, nous attirons l’attention sur le diabète de type 2 et mettons en avant le fait qu’il s’agit d’un problème majeur de santé publique. Nous travaillons avec plus de 100 partenaires pour améliorer la recherche et informer les politiques dans le but de favoriser des interventions ayant un impact significatif dans les domaines de santé publique qui nous tiennent à cœur.

Pour en savoir plus sur notre lutte contre le diabète urbain, rendez-vous sur le site internet Cities Changing Diabetes (en anglais).

À l’échelle mondiale, 40 millions d’enfants de moins de cinq ans sont en surpoids, ce qui les expose au risque de développer un diabète de type 2 de manière précoce et constitue un puissant prédicteur de l’obésité chez les adultes.

Ils peuvent également être confrontés à des difficultés pour s’épanouir et réaliser leur plein potentiel. Le surpoids peut contribuer à la stigmatisation, à une mauvaise socialisation, à des difficultés émotionnelles et, dans certains cas, à une réduction du niveau d’éducation.

En collaboration avec l’UNICEF, nous travaillons sur la prévention du surpoids et de l’obésité chez les enfants. Ce partenariat, qui a débuté au Mexique et en Colombie, mais dont la portée et l’impact sont plus larges au niveau régional et mondial, vise à « changer le discours » concernant la prévention du surpoids et de l’obésité en mettant l’accent non plus sur la responsabilité individuelle, mais sur la nécessité de s’attaquer aux facteurs qui favorisent l’obésité.

Nous croyons que chaque enfant devrait avoir la chance de grandir sereinement dans un monde en pleine mutation et de pouvoir exprimer tout son potentiel.

Visitez le site web de l’UNICEF pour en connaître davantage sur les actions prises pour améliorer la situation des enfants dans le monde.